Centre de ressources

Au-delà du cash : les bénéfices du Profit Recovery

Recovery audit

Alban Delsol

11 octobre 2022

4 minutes de lecture

Au-delà du premier atout que constitue la récupération de cash, les bénéfices du Profit Recovery s’avèrent bien plus étendus. Le recovery audit met à l’épreuve la fiabilité et la robustesse des processus comptables. Il contribue à améliorer le suivi fournisseurs ainsi que la communication interne, la formation et le management des équipes. Il éclaire les directions fiscales sur le respect des règles en matière de TVA et favorise la correction de dysfonctionnements au regard de l’audit interne.


Audit de Profit Recovery : un gain immédiat

La récupération de trésorerie constitue évidemment un des premiers bénéfices du Profit Recovery. Qu’il s’agisse de se faire rembourser des doubles paiements fournisseurs, des avoirs non déduits, ou de récupérer de la TVA déductible omise, le retour sur investissement s’avère rapide.

Amélioration de la trésorerie : anomalies fournisseurs

Retrouver de la trésorerie auprès des fournisseurs contribue parfois à l’amélioration non seulement du cash mais aussi du P&L. C’est le cas lorsque des factures ont fait l’objet d’une double comptabilisation et d’un double paiement. De même, des avoirs fournisseurs non comptabilisés grèvent le résultat de l’entreprise. Runview se charge de récupérer ces montants auprès des fournisseurs concernés.

Récupération de cash : TVA non déduite

L’audit de la TVA conduit à identifier des erreurs comptables. Il peut s’agir de règles fiscales méconnues ou d’anomalies dans le libellé des factures fournisseurs. Cette TVA déductible étant passée à tort en charges, l’impact sur le cash et sur le compte de résultat est donc immédiat grâce au report des montants concernés dans la déclaration CA3.

Les gains de la circularisation fournisseurs

Vérifier les soldes comptables des fournisseurs par le principe de la circularisation conduit également à récupérer des montants conséquents. L’audit permet par exemple la détection d’avoirs non reçus ou non comptabilisés. Ainsi, Bouygues Telecom a obtenu le remboursement de 643 000€ par ses fournisseurs, dont 267 000€ chez un même tiers, grâce à la circularisation réalisée par Runview.

Les autres bénéfices du Profit Recovery : tester la robustesse des processus

Récupérer du cash est le résultat le plus visible de l’audit. Toutefois, c’est loin de constituer le seul atout de la démarche. Le Profit Recovery permet de vérifier l’intégralité des flux financiers et non pas de se limiter à des analyses sur la base d’un échantillon. C’est également une manière d’éprouver efficacement la robustesse des processus comptables d’une entreprise ou d’un groupe de sociétés, et par conséquent de les améliorer.

Améliorer la qualité comptable

L’audit de Profit Recovery met en évidence des dysfonctionnements ou des anomalies dans la gestion comptable. L’objectif est de comprendre la nature de ces erreurs et de les corriger à la source pour éviter qu’elles ne se reproduisent. Parfois, l’amélioration de la qualité comptable passe par une meilleure communication auprès des équipes, des formations complémentaires, ou un renforcement du contrôle interne.


Serge Rolland, Directeur Comptable chez VINCI Construction

Au quotidien, nous n’avons pas forcément le temps de prendre du recul pour analyser les postes de BFR. Cet audit représentait pour nous une opportunité d’obtenir des indications pour le futur, d’identifier des méthodes ou des process que nous pourrions améliorer ainsi que ceux qui étaient déjà bien réalisés.


Démontrer la maîtrise du processus comptable

Certaines entreprises sont plutôt confiantes sur leur niveau de qualité comptable. Elles souhaitent toutefois réaliser un audit de Profit Recovery pour le vérifier formellement par un tiers. Dans ce cas, l’absence d’anomalies significatives constitue une forme de réassurance pour les entreprises. C’est aussi une manière de conforter les équipes vis-à-vis de leurs performances, et de les partager avec les dirigeants des entreprises auditées. Il s’agit là d’une méthode tangible pour prouver la robustesse des processus. Ainsi, certains clients de Runview réitèrent cet audit périodiquement. En outre, avec des honoraires basés sur des success-fees, il serait dommage de s’en priver.

Les atouts du Recovery Audit pour les directions de l’entreprise

Le recovery audit ne concerne évidemment pas que la direction comptable de l’organisation. Outre son intérêt général pour la DAF, il présente également de nombreux avantages et bénéfices pour la les fiscalistes, les acheteurs et l’audit interne.

Les profits pour la direction fiscale de l’entreprise

Les fiscalistes sont par nature souvent éloignés du fonctionnement opérationnel dans l’entreprise. Un audit de TVA leur apporte cependant des éclairages pertinents sur les processus comptables et le respect des dispositions fiscales. C’est particulièrement intéressant lorsqu’un ou plusieurs CSP étrangers se chargent d’opérations comptables françaises. Le Profit Recovery constitue donc un concept très utile pour la direction fiscale d’un groupe.

Amélioration du suivi et des relations fournisseurs

La direction achats de l’entreprise trouve aussi dans l’audit de Profit Recovery une manière de conforter son professionnalisme vis-à-vis de ses fournisseurs. Ces derniers perçoivent ainsi que leur client prend soin de ses comptes, notamment au travers du processus de circularisation. C’est également l’opportunité d’identifier certains comptes fournisseurs à monitorer de plus près avec un reporting périodique.

Comme le dit Isabelle Herbet, Directrice Achats Indirects du Groupe SEB : « l’audit permet en même temps de démontrer notre professionnalisme et de renforcer nos relations avec nos prestataires, le tout avec un impact P&L ».

Les avantages pour l’audit interne

Avec le rapport de Profit Recovery de Runview, l’audit interne bénéficie d’analyses pertinentes sur les dysfonctionnements identifiés, leurs montants et leurs origines. Par exemple, les commandes saisies avec une date postérieure ou égale à celle de la facture laissent entrevoir un probable détournement du processus Procure-to-Pay. En effet, la facture sert probablement à l’enregistrement de la commande, ce qui représente une anomalie. Pour parer aux doubles paiements des factures, l’audit interne peut aussi demander à renforcer la procédure du bon à payer. Ainsi, il peut dans certains cas imposer une double signature.


Le recovery audit permet le contrôle de l’intégralité des flux d’achats et de fournisseurs des entreprises. Ce système s’autofinance sur les gains obtenus en trésorerie. Il contribue à l’amélioration continue de la qualité comptable sur le long terme. Peu invasif pour les équipes qui sont faiblement sollicitées, rapide et efficace dans la détection d’anomalies, le Profit Recovery présente de nombreux bénéfices pour les entreprises, à court et long terme.


Vous êtes une grande entreprise et souhaitez en savoir plus sur nos services de Profit Recovery ?
Renseignez le formulaire pour contacter notre équipe commerciale

Je prends contact

A propos de l'auteur

Alban Delsol
Alban Delsol

Managing Director - Revenue

Diplômé de l’EM Lyon, Alban rejoint Runview en 2008 après plusieurs postes en finance d'entreprise ; il pilote la stratégie marketing, le développement commercial et la relation client.
Tous ses articles